Synopsis

Synopsis

La cinquième saison de Trauma, qui comptera 12 épisodes, poursuit l'intrigue de la saison prédécente.

Julie Lemieux a retrouvé Sophie Léveillée, la très complexe et très énigmatique fille unique de Diane Hevey, non moins compliquée directrice générale de l'Hôpital Saint-Arsène. On se rappelle que c'est en se rendant en Haïti que Julie avait repris contact avec Sophie, qui s'y était réfugiée dans l'espoir de couper tout contact avec son passé (les Martel, sa mère, etc.).

De retour au Québec, Julie doit en informer Diane. Plusieurs mois plus tard, celle-ci n'a toujours pas réussi à renouer avec sa fille, malgré plusieurs tentatives. Sophie ne veut plus rien savoir de sa mère. Au début de la cinquième saison, la directrice générale est obsédée par ce douloureux rejet. Elle en fait une obsession... et tient Julie responsable. Elle lui rend donc la vie difficile, lui tend des pièges, ne joue plus franc-jeu avec la directrice de la section de la traumatologie, qu'elle considérait pourtant comme son amie.

Diane se sent délaissée et trahie par tous... particulièrement par Antoine, à qui elle a avoué qu'il était le père de Sophie. Antoine n'y croit pas et ne veut rien savoir de cette nouvelle lubie... Mais il reste dans le doute. Participer aux délires de Diane, c'est une chose, mais si Sophie était vraiment sa fille? Antoine entamera à son tour un voyage initiatique sur la terre brûlée d'Haïti...

La construction du nouveau centre de recherche en traumatologie traîne en longueur, malgré la généreuse participation de Patrick Desjardins, l'ancien amant de Diane. Julie s'énerve. Manifestement, c'est Diane qui met des bâtons dans les roues et qui joue de la politique pour des raisons qui lui appartiennent.

Gilles Laprade, toujours insaisissable, a trouvé une nouvelle cachette pour « aider » illégalement les pauvres gens qui, selon lui, n'ont pas accès aux soins médicaux. Laprade continue de faire chanter Pierre Meilleur, qui voudra en finir une fois pour toutes avec l'odieux charlatan, sans l'aide de la loi ou de la médecine officielle. Par peur de s'enfoncer davantage, Meilleur ira-t-il trop loin?

Une nouvelle génération de résidents arrive à Saint-Arsène, dans le sillage de Giulia Amaro, la neurochirurgienne... Les patrons de traumatologie doivent s'adapter une fois de plus. Ce renouvellement est cependant salutaire pour Roche et Mathieu, qui prennent de plus en plus de place dans l'hôpital, suscitant même l'envie de certains collègues.

Pendant ce temps, les cas affluent à l'urgence, vers la salle d'opération et les soins intensifs.

Plusieurs membres de l'équipe seront de retour, dont Étienne Labrie, Martine Laliberté, Éric Lanoue, Christelle Pierre et Véronique Béliveau.

Fabienne Larouche, Auteur

Fabienne Larouche

Fabienne Larouche est née à Saint-André (Québec). Après des études en histoire à l'Université de Montréal, elle deviendra directrice littéraire pour le compte de plusieurs productions télévisuelles avant de commencer pour de bon une carrière prolifique de scénariste. En 1999, ses activités s'élargissent à la production avec la fondation de la maison Aetios, dont elle est la principale actionnaire.

Depuis 1990, Fabienne Larouche a écrit ou coécrit plus de 1 150 heures de fictions pour la télévision et le cinéma. Avec la fondation de la maison Aetios, elle produit ses propres œuvres et celles d'autres auteurs, comme François Avard, Jean-François Mercier, Louis Bélanger ou Danielle Trottier.

En 2004, elle est nommée chevalière de l'Ordre de la Pléiade pour la promotion de la culture française. Puis, elle est reçue chevalière de l’Ordre du Québec en 2011.